Rejoignez-nous

Respirez pour être plus mince !

position-lotus-plage

Avouez que vous n’y aviez jamais pensé – mais vous en rêviez peut-être : on peut amincir sa silhouette en respirant en mode « Pilates ». Explications.

 

La respiration thoracique ou latérale : votre secret minceur !

Nous respirons bien souvent mal sans prendre le temps d’exploiter toute notre capacité pulmonaire : inspirer et vider complètement ses poumons, les lobes inférieurs comme supérieurs.

 

Devenir mince en un clin d’oeil : mode d’emploi

Le placement

poumons-et-cotes-inspiration-pilates

A l’inspiration, les poumons et les côtes se dilatent vers l’extérieur. Le ventre reste maintenu.

– Placez-vous devant un miroir les jambes écartées de la largeur du bassin et les pieds parallèles bien ancrés dans le sol.
– Fléchissez légèrement les jambes.
– Adoptez une posture relâchée en baissant les épaules « dans les coutures du pantalon » (c’est-à-dire ni vers l’avant, ni vers l’arrière).
– Etirez la nuque vers le haut sans lever la tête en l’air (imaginez que l’on vous tire le sommet du crâne par un fil) en regardant droit devant vous et en rentrant légèrement le menton.
– Placez vos mains sur les côtes de part et d’autre du sternum pour mieux sentir votre respiration.

La ceinture de force (le centre)
– Inspirez par le nez lentement sans forcer. Votre ventre ne doit pas se gonfler mais rester ferme. Seule votre cage thoracique doit s’ouvrir. Avec vos mains, vous devez sentir vos côtes qui s’écartent vers l’extérieur.
– Expirez lentement par la bouche en continu jusqu’à avoir fait le vide total dans les poumons. Pour y parvenir, contractez le périnée (le quoi ?!). Pour être clair, imaginez que vous avez une envie irrésistible d’aller aux toilettes mais qu’il n’y en a pas avant une heure de route… Retenez tout vers le haut ! En expirant lentement et en contractant le périnée, vous sentez votre ventre se plaquer contre la colonne vertébrale et votre plancher pelvien remonter (comme une sensation d’ascenseur interne qui s’élève vers le nombril).
– Répétez l’opération cinq fois de suite en serrant votre « corset » à l’expiration de plus en plus fort. Puis, diminuez le serrage peu à peu durant trois respirations pour au final, obtenir une respiration thoracique maintenue, contrôlée et supportable pendant toute la séance dès l’échauffement.